Un extincteur au vinaigre

Lien vers la vidéo Youtube

Le dioxyde de carbone est omniprésent dans notre quotidien. Aussi indispensable pour les plantes que potentiellement dangereux pour nous, il permet aussi de lutter contre le feu. Mais saviez vous que vous pouvez en fabriquer avec des produits  que l’on trouve dans votre cuisine?

wpe69b11ac_05_06

Nous en avions parlé dans la première expérience, la force herculéenne de l’air, mais le feu a besoin de trois choses pour survivre ( ce que l’on appelle le triangle du feu): un comburant ( l’oxygène la majeure partie du temps), un combustible (l’objet qui brûle) et une température suffisante (remarquez que les objets ne brûlent pas instantanément quand vous approchez une flamme, il faut le temps qu’ils chauffent suffisamment pour provoquer la combustion de l’objet). Pour éteindre un feu, il suffit de couper l’un de ces ingrédient. Lorsque vous jetez de l’eau sur un feu, vous enlevez à la fois le comburant et la température, l’eau refroidissant l’objet. En déposant une serviette humide sur un feu, vous lui coupez également l’arrivée d’oxygène.

Dans cette expérience, vous mélangez deux substances chimiques très particulières. Le bicarbonate de soude est ce que l’on appelle une base et le vinaigre un acide. Nous vous expliquerons plus tard, au détour d’une autre expérience, ce qu’est précisément une base et un acide. Tout ce que vous devez savoir ici, c’est que ses deux produits réagissent fortement ensemble pour former d’autres composés. Remarquez la violence de la réaction chimique lorsque vous ajoutez le vinaigre avec la production de cette mousse qui bien souvent déborde même du verre. En fait, vous venez de créer de l’acide carbonique et cet acide va tout de suite se décomposer en eau et en dioxyde de carbone. Par conséquent, votre verre est rempli de dioxyde de carbone et le dioxyde de carbone pur est plus lourd que l’air donc il reste bien sagement au fond du verre, totalement invisible.

Quand vous allez pencher votre verre, ce dioxyde de carbone va alors se déverser sur les bougies poussant l’air qui les entoure pour se faire de place. Résultat: beaucoup de dioxyde de carbone et pas ou peu d’air, les bougies n’ont plus l’oxygène nécessaire pour survivre et vont donc s’éteindre.
Pour vous rassurer, vous pouvez aérer la pièce dans laquelle vous avez fait votre expérience mais rassurez vous, la quantité créée est faible et finit très vite par se mélanger à l’air ambiant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s